Judo Club
Luxembourg
Club Membre de la Fédération Luxembourgeoise des Arts Martiaux (FLAM)
1. La légende

La légende dit que Jigoro Kano s'inspira du spectacle d'arbres couvert de neige, lors d'un hiver rigoureux, en remarquant que les branches du cerisier réagissaient différemment des roseaux. Sous le poids de la neige abondante, les branches de cerisiers, dures, cassaient alors que les roseaux, plus souples pliaient et se débarrassaient de « l'agresseur » avec souplesse.

La "légende", dans sa simplicité, n'est pas éloignée du souhait initial de populariser une méthode visant à mieux utiliser ses ressources physiques et mentales.

Après avoir pratiqué le ju-jitsu durant 6 ans, Jigoro Kano avait conscience que le Jiu-Jitsu tel qu'il était pratiqué n'était plus adapté à l'époque moderne.Jigoro Kano décida d'expurger du jujutsu les mouvements dangereux et de codifier les techniques restantes afin de faciliter l'enseignement sous formes de kata. Il était évident que l'art de la souplesse, débarrassé de sa vocation guerrière, n'était plus du jujutsu, mais un nouvel art martial à vocation éducative. Le Judo était né.

2. Le fondateur du Judo - Jigoro Kano

Jigoro Kano naquit à Migake (Japon), à l'aube de l'ère Meiji le 28 octobre 1860 dans une famille de cinq enfants.

Jigoro Kano arriva en 1871 à Tokyo où il suivit de brillantes études à la faculté des sciences politiques et des lettres. N'étant pas doté par la nature d'une musculature impressionnante, il commença par s'essayer à l'athlétisme, au tennis, au baseball mais il n'y trouva pas ce qu'il recherchait. Il appris alors quelques rudiments de Jiu-Jitsu, auprès de maître Masamoto Iso.

Très appliqué, persévérant et soucieux de techniques, il maîtrise rapidement plusieurs styles de Jui-Jitsu (incluant le Kito-Ryu et le Tenjin-shinyo Ryu) qu'il commence à étudier en 1877, sous la tutelle de trois maîtres successifs (Hachinosuke Fukuda, Masamoto Iso et Tsunetoshi Iikubo). En 1882 il fonde le Kodokan (Bâtiment pour l'Enseignement de la Voie basée sur les principes des sports modernes) dans le temple Eishoji à Tokyo.

Le Ju-jitsu est une technique de combat à mains nues utilisée par les samouraïs sur le champ de bataille : sa seule vocation est de mettre, vite et bien, un attaquant hors d'état de nuire. Jigoro Kano cherche à le transformer en un moyen d'éducation du corps et de l'esprit "adapté à l'éducation de toute une nation". Il renomme sa discipline Ju-do (Voie de la souplesse), et fonde ainsi le premier Budo moderne.

Le judo connut un succès qui s'étendit largement au-delà des frontières et contribua largement à populariser les arts martiaux japonais, tout en entraînant
la confusion entre art martial et sport de combat. Ainsi, le judo des origines s'orienta de plus en plus vers l'aspect sportif.

Jigoro Kano a réalisé lui même la première démonstration de Judo en France en 1889 lors d'une tournée en Europe. Il fût nommé le 1er Juillet 1899 au Ministère de la Guerre comme Président du Centre d’Etude des Arts Militaires Japonais.

Jigoro Kano mourut le 4 mai 1938 et reçut le 12e dan à titre posthume. Il avait alors 77 ans, et le Judo comptait déjà plus de 100 000 ceintures noires.

Le judoest devenu officiellement discipline olympique lors des Jeux de Tôkyô en 1964.

Historique du judo
Judo et Jiu-Jitsu Club Luxembourg sur Facebook
Copyright © Judo Club Luxembourg
2013 All rights reserved